Le coin des chaussons

 

 

A vendre : Chaussons d'escalade Andrea Boldrini taille 35

achetés 80€ au vieux campeur revendus 40€.

Si interessé(e) contacter l'association par mail à : contact@almaescalade.org

 

 

 

 

A vendre : Chaussons d'escalade taille 38 Miura VS  La Sportiva. Très bon état.

Achetés 120€, vendus 90€

Ressemelage tout neuf (portés 1 seule fois depuis).

Si interessé(e) contacter l'association par mail à : contact@almaescalade.org

 

 

 

A vendre : Chaussons d'escalade taille 40 Simond très peu servis.

Achetés 46€ à décathlon, vendus 20€

Si interessé(e) contacter l'association par mail à : contact@almaescalade.org

 

A vendre : Chaussons d'escalade taille 44 Simond à Décathlon en Novembre 2015.

Excellent état utilisés 15 fois max en salle exclusivement.

Vendu 35€.

Si interessé(e) contacter l'association par mail à : contact@almaescalade.org

 

 

A vendre : Chaussons d'escalade taille 31 SIMOND Rock Junior achetés en 2015 (très  bon état).

Vendus 15€.

Si interessé(e) contacter l'association par mail à : contact@almaescalade.org

 

 

 

A vendre : Chaussons d'escalade taille 39 SIMOND achetés à Décathlon en 2015 (très peu servis : environ 10 séances).

prix neuf 75€ - vendus 50€

Si interessé(e) contacter l'association par mail à : contact@almaescalade.org

À vendre ou à réparer

Avis aux grimpeuses et grimpeurs aux chaussons usés : le trou en pointe n'est plus une fatalité !

 

POUR ACHETER, nous consulter.

POUR RÉPARER :

L'ALMA a passé un partenariat avec SOEscalade qui vous permettra de faire ressemeler vos chaussons à un tarif préférentiel :

17€ la paire en XS GRip Vibram et 5€ par enrobage et par pied (soit 10€ les deux pieds enrobés...) plus les frais de port aller-retour (environ 5€). L'enrobage est la technique qui consiste à refaire "le nez" du chausson car celui-ci a tendance à s'user. C'est une technique éprouvée et maîtrisée par SOEscalade.

 

Comment faire ressemeler ses chaussons :

 

1/ Prévoyez un chèque du montant des réparations au dos duquel vous indiquerez votre nom, la marque et la pointure de vos chaussons ainsi que l'enrobage des pieds si vous le désirez. 

 

2/ Prévenez Nicolas par mail et faites lui  passer le tout (le mercredi soir ou le samedi après-midi). Lorsque nous avons dix paires en stocks environ, Nicolas se charge de l'envoi.

3/ Pour récupérer vos chaussons, vous réglerez ensuite les frais de port que Nicolas aura avancés alors pensez-y svp !

 

Conseil : N'attendez pas que vos chaussons soient usés pour les faire ressemeler car vous augmenterez ainsi leur longévité et vous amortirez plus facilement l’investissement que représente l'achat d'une paire (sans parler du plaisir de grimper avec des semelles neuves!). De même, n'attendez pas qu'ils soient percées au bout car l'enrobage tiendrait moins bien dans le temps.

Contact : Nicolas n.vanwinsberghe@gmail.com




Le choix des chaussons

Une relation amour haine

En salle ou en falaise, le chausson d'escalade sera votre compagnon de tous les instants durant vos frénétiques séances de grimpe. Il est donc fondamental de bien les choisir... et, au regard de l'investissement, de ne pas se tromper!

Pour commencer, il faut savoir que les chaussons d'escalade n'ont de chausson que le nom... En effet ils se choisissent ajustés, voire serrés par rapport à votre pointure habituelle ! Certains vont même jusqu'à choisir 2 à 3 pointures en dessous de leur pointure normale ! Alors pour ce qui est du bon confort des pantoufles au coin du feu on repassera.

Pourquoi prendre ses chaussons d'escalade serrés ? Simplement, pour bien grimper :

. Il faut avoir de la force au bout des orteils. Or ceux ci-disposent de plus de force lorsqu'ils sont recroquevillés.

 . Idéalement, il ne faut pas laisser de vides d'air entre vos pieds et le chausson, notamment au niveau du talon.

. Certains chaussons se détendent rapidement à l'usage. Aussi, pour garder l'effet ajusté, il convient de les prendre "encore plus serrés".Et oui, cela peut paraître extrêmement inconfortable au début, mais vous verrez, on s'y habitue vite, pour peu que l'on accepte cette "gêne" en marchant... En outre, cette sensation de "compression" se dissipe complètement lorsque l'on grimpe, car la répartition des points de pression du pied contre le chausson change complètement par rapport à la marche normale. Enfin, sachez que la plupart des grimpeurs préfèrent enlever leur chaussons entre leurs "runs" dans les voies et marchent pieds nus et avec de légères sandales...

 

Vous l'avez donc compris, il vous faut des chaussons serrés, mais qui ne vous font pas "trop" mal au pied durant tout le temps ou vous les utiliserez (de 2h pour une séance en salle à une journée pour des grandes voies) !

Heureusement, pour répondre à cet épineux dilemme, les fabricants spécialisés ont imaginé des formes et concepts multiples, s'adaptant aux divers types de pieds.

. Chaussons asymétriques pour les pieds "Egyptiens" ou "Carrés"

. Chaussons droits pour les pieds "Grecs"

 Les différents types de chaussons

 



Cotations en escalade

Qu'est ce que c'est ? J'ai quel niveau ?

Cotation en escalade libre :
Les cotations en France en escalade libre rocheuse débutent généralement à partir du 3 et s'arrêtent au 9b+ pour le moment. 

A chaque degré s'ajoutent trois subdivisions notées "a", "b" et "c". A cela s'ajoutent ensuite des degrés intermédiaires notés "+". Vous pouvez donc rencontrer des voies cotées par exemple 6a, 6a+, 6b/c, 7a+...

Cotations françaises
Allure des voies
3 - 4 Mouvements rectilignes avec des prises de différentes tailles (toujours avec de très bonnes préhensions).
5a - 5b - 5c Mouvements un peu plus complexes et support à pente plus verticale à verticale. Les prises deviennent plus petites mais leurs préhensions restent bonnes.
6a - 6b

Quelques fois une prises de pieds et/ou de main peut manquer. Certaines préhensions sont assez difficiles et certaines prises demanderont un serrage plus puissant. De la technique et des placements variés du corps sont necessaires pour franchir certains passages plus délicats. Ces sections difficiles sont suivies de bonnes prises où le grimpeur pourra trouver des positions de repos ou PME (position de moindre effort) où il pourra se "refaire".

Peut nécessiter un entraînement spécifique mais réalisable par la plupart des gens.

6c - 7a Les prises sont minuscules ou manquantes pour la plupart des mouvements. La pente raide ou en dévers, nécessite de la technique pour passer certains passages.Les PME sont plus difficiles à trouver mais sont essentielles pour enchaîner la voie.
7b - 7c Les problèmes sont de plus en plus difficiles à résoudre. Les enchaînements de mouvements deviennent compliqués. Les prises sont placées avec une recherche avancée de l'ouvreur qui cherche l'épuisement du grimpeur si celui si ne grimpe pas avec une lecture tactique au préalable. Le support est généralement déversant voir très déversant..
8a - 8b Même chose que 7b, 7c en plus difficile. L'entraînement spécifique et intense est nécessaire.
8c - 9b+ ... Peu de grimpeurs atteignent ce niveau extrême à ce jour. Mais il est en constante évolution. On parlera peut être de niveaux supérieurs dans quelques années avec un "extra-terrestre" qui sortira du lot des meilleurs grimpeurs de ce jour. Vous peut-être?